L’école et les lunchs

Tous les parents se posent la question: quoi donner à notre enfant pour son dîner?

Quand je me la suis posée pour Ti-Loup, j’ai repensé à la conversation sur le sujet que j’ai eue avec ma cousine. Elle ne voulait pas envoyer de repas à faire réchauffer au four micro-ondes puisque l’école ne permettait pas les plats en verre et qu’elle ne voulait pas de plats en plastique au micro-ondes. Les sandwichs aux charcuteries, c’est sûr que notre génération en a été nourrie cinq jours par semaine, mais maintenant qu’on réalise à quel point c’est gras et salé, c’est moins inspirant. Ma cousine faisait souvent des sandwichs au thon, mais avec le mercure, ça non plus on ne doit pas en manger trop souvent. Restait les sandwichs aux oeufs, mais pour Ti-Loup, ça n’était pas vraiment une option vu que Papa n’aime pas beaucoup les oeufs et moi, pas beaucoup la mayonnaise, alors on n’en mange jamais. Restait l’idée de salades froides (haricots, pâtes, etc.), mais on ne pouvait pas faire ça tous les jours et c’est loin d’être dans les repas favoris de mon fils.

J’ai finalement eu un flash: le thermos! Nous avons acheté un petit thermos à large ouverture, et nous avons donc pu poursuivre notre habitude, qui est de cuisiner en double le soir et de manger les restants le lendemain midi. Comme Ti-Loup ne mange pas très chaud, le thermos garde son repas bien assez chaud pour lui jusqu’au dîner. Il ne s’est en tout cas pas plaint jusqu’ici.

Puis nous avons appris que l’école propose un service de repas chauds. Mais à 4,40$ par jour, nous trouvions ça un peu cher, surtout sachant qu’une partie du repas serait sans doute gaspillée. Et puis ça a beau être des repas équilibrés, ils sont quand même de style cafétéria et donc probablement moins sains que ce qu’on fait à la maison. On a donc gardé l’idée du Thermos et encore une fois, Ti-Loup ne s’est pas plaint.

Cette semaine, par contre, on a eu un problème. Puisque Papa et moi nous partageons la tâche de préparer le lunch de Ti-Loup, nous avons tous les deux oublié de lui mettre des ustensiles, pensant que l’autre l’avait fait. Il s’est retrouvé avec du chili, pas de fourchette. Qu’à cela en tienne: on lui en a fourni une à l’école. Mais on lui a aussi donné un mot à remettre à ses parents : “Votre enfant a besoin d’une fourchette et d’une cuiller avec son dîner”.

Non, vraiment? Est-ce que c’est juste moi, ou c’est un peu insultant. Comme si ça pouvait être autre chose qu’un oubli, comme si je pouvais penser qu’il n’a pas besoin d’ustensiles. Si c’était arrivé souvent, je comprendrais, mais c’était la première fois en plus de trois semaines.

Vraiment, je commence à trouver que son école est un peu à cheval sur les principes…

Rentrée et photos d’été

  

Je n’ai pas parlé de la rentrée scolaire de Ti-Loup parce que j’attendais d’avoir l’occasion de mettre des photos. Alors voici mon grand garçon le jour où il a commencé l’école.

Au moment de partir pour sa première journée d’école

 

En attendant l’autobus

Moi, j’avais pris les transports en commun pour l’attendre à l’école. À l’arrivée de l’autobus, pas de trace des surveillants qui devaient leur indiquer où aller, mais même si je n’avais pas été là, Ti-Loup ne semblait pas du tout s’inquiéter: il suivait les autres qui se dirigeaient vers la cour d’école. Pas de larmes, pas de panique, pas de problème. Il est allé jouer avec les autres, a suivi les directives au moment de séparer les classes et d’entrer dans l’école et m’a à peine dit bonjour quand je suis parti. Je suis allée à une réunion des parents et quand je suis finalement partie, le laissant seul à l’école, où il devait prendre l’autobus pour rentrer à la maison, c’est là que ça m’a frappé. À quel point il est grand maintenant. À quel point il est loin de moi, de nous, de notre influence, de notre présence rassurant s’il vit des choses difficiles. Pas que ce soit arrivé : on en est à la troisième semaine et il adore l’école. Il me raconte quand même pas mal des choses qui se passent en classe et à la récréation (sa partie préférée de la journée), mais on n’en sait quand même pas beaucoup. C’est la vie, et je suis sûre que ça va bien aller, mais c’est tout un changement pour nous qui n’avons pas envoyé nos enfants à la garderie. 

Je vous offre aussi ces photos du gâteau de fête de Ti-Loup, des enfants qui profitent de l’été et des nouveaux jeux installés dans la cour de la Coop (Mireille, tu remarqueras la robe!!), et enfin une photo beaucoup trop mignonne pour que je ne la partage pas avec vous même si je trouve vraiment que ça ressemble à une publicité pour ikéa. Bonne rentrée à tous!

 

 

Un petit peu mouillée…

Miam!