Eureka!

Je viens de faire une découverte bien tardive qui change tout… Mes deux enfants sont absolument charmants… séparément! Ce n'est que quand ils sont ensembles que j'ai du mal à les supporter!

Aujourd'hui, normalement, je serais allée faire des commissions avec les deux pour que Papa puis travailler. Mais j'ai eu un flash: Ti-Loup peut rester à la maison, il va jouer tranquille avec ses Legos ou aller jouer dehors dans la cour, il n'a pas besoin d'une grande supervision, et ça va être plus facile avec juste un enfant. Eh! Bien, Cocotte a été charmante! Notre sortie s'est bien passée, je n'ai pas perdu patience parle qu'il y en avait juste un qui me posait constamment des questions et n'arrêtait pas de parler, pas deux en même temps… Nous avons fait une très belle sortie, et Papa a pu travailler tranquille. Pas d'enfants qui se tapent dessus ou s'assoient l'un sur l'autre ou se lancent des jouets par la tête… Une vraie bouffée d'air frais!

C'est peut-être juste de la chance. Mais je crois plutôt que j'ai trouvé une piste de solution. Diviser pour mieux régner! Évidemment, je ne peux pas toujours faire ça puisque je veux passer du temps avec Ti-Loup aussi et que si je laisse Cocotte à la maison, Papa ne pourra pas vraiment travailler. Mais de temps en temps, ça fait du bien!

2 thoughts on “Eureka!

  1. Yé! Bravo pour cette déxouverte!

    Je croyais que Cocotte faisait des crises même lorsqu’elle était seule avec Papa, lorsque Ti-Loup est à l’école. Je n’avais pas saisi que ce n’était que lorsque les deux étaient ensemble.

    Tu pourrais peut-être instaurer une “tradition” : une sortie entre filles une fois semaine. Et Papa pourrait faire une sortie entre gars si Ti-Loup se sent à part. Chacun sa sortie spéciale! Bon évidemment, pendant la sortie entre gars, Papa ne travaille pas! Mais il passe du bon temps avec fiston! Ou tu fais une sortie spéciale avec fiston pour passer du temps avec Ti-Loup aussi…

    • Elle fait des crises toute seule aussi, mais c’est plus facile à gérer quand les crises n’impliquent pas de donner des coups à son frère, ou de le mordre, ou de s’asseoir dessus… Mais les crises s’espacent quand même, et surtout les crises toute seule. C’est moins intéressant quand elle n’a pas de public!

Comments are closed.