Imagination fertile

Dimanche, je revenais d’une autre petite sortie pour faire des commissions avec Cocotte (Ti-Loup a le rhume et préférait donc rester couché sur le divan à la maison à se plaindre de son mal de tête. Cocotte aussi est malade, mais Ti-Loup, lui, a un rhume d’homme. Je ne pensais pas que ça commençait si jeune, mais à seulement six ans, il est déjà tellement plus malade que sa soeur!). Nous marchions main dans la main sur le trottoir, presque de retour chez nous, quand Cocotte se rend compte qu’elle n’a pas dit un mot depuis au moins trois secondes et elle ne peut pas laisser se perdre une aussi bonne occasion de monopoliser toute mon attention:

- Maman, what are you doing?

Soupir! Elle demande tout le temps ça, à tout le monde, même quand c’est super évident. Ça me tanne un peu alors je réponds souvent quelque chose d’absurde:

- Je me brosse les dents.
- Non! (Cocotte ricane). Non, you’re riding in a auto.
- Ah, bien sûr!
- Oui, you’re riding in a auto and I’m riding on a mauve horse.

One thought on “Imagination fertile

  1. Lol! Que répondre à ça! C’est peut-être pour ça qu’elle demande toujours “what are you doing?” Si elle pense que tout le monde fait autre chose que ce qui semble l’évidence, elle pose la question! Tu essaieras de répondre quelque chose de fantaisiste la prochaine fois voir!

    Mais ça me rassure qu’elle pose toujours la même question. Chez-nous, c’est “yé où maman?” alors que je suis à quelques centimètres! Je pensais qu’elle ne maitrisait pas encore le français assez pour pouvoir formuler d’autres questions du genre “que fais-tu”, mais peut-être que c’est aussi parce qu’à son âge, on colle à une question, peu importe la signification! Et moi aussi je lui réponds des niaiseries pour passer mon exaspération et ça la fait ricanner.

Comments are closed.